Marie-Jeanne Melançon : changer le monde par l’éducation

André
André Desroches
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Marie-Jeanne Melançon : «Je ne comprends pas pourquoi il y a encore des gens qui n’ont pas accès à l’eau potable ou à l’éducation. Ça me choque beaucoup».

Changer le monde? Pour Marie-Jeanne Melançon, ce n’est pas un concept abstrait, un vague souhait. En ce moment même, elle contribue de manière très concrète à rendre ce monde un peu meilleur. Elle se trouve en Inde où elle travaille à la construction d’une école.

«Ça faisait deux ans que je voulais participer à un voyage humanitaire», explique l’adolescente âgée de 15 ans. «Je ne comprends pas pourquoi il y a encore des gens qui n’ont pas accès à l’eau potable ou à l’éducation. Ça me choque beaucoup. Je voulais faire n’importe quoi pour aider.»

C’est sa mère qui a entendu parler du travail d’Enfants Entraide. L’organisme fondé en 1995 est le plus important réseau international d'enfants qui s'entraident par l'éducation. Jusqu’à maintenant, plus d'un million de jeunes se sont impliqués dans ses programmes de développement menés dans plus de 45 pays. Enfants Entraide mise sur l’éducation pour affranchir les enfants de la pauvreté et de l'exploitation. Les équipes de jeunes bénévoles ont ainsi construit plus de 650 écoles et salles de classe dans différents coins du globe.

Marie-Jeanne a posé sa candidature pour participer à l’un de ses projets de coopération. Elle a été acceptée. Elle avait notamment le choix entre des projets en Chine, au Kenya, au Mexique et en Inde. Elle a opté pour l’Inde et la construction d’une école à Udaïpur, une ville de 400 000 habitants située dans le nord-ouest du pays. «J’ai choisi l’Inde parce que c’est une culture que je connais moins», dit-elle.

«C’est l’un des pays les plus pauvres. Les besoins sont importants», souligne Marie-Jeanne, heureuse de savoir que le futur établissement va permettre à un plus grand nombre d’enfants d’accéder au savoir.

«J’ai été vraiment emballée par l’idée d’aller là-bas pour aider», lance la résidente du Sud-Ouest.

Les jeunes ouvriers, qui sont à Udaïpur jusqu’au 12 août, travaillent sous la direction de professionnels du bâtiment. «Nous faisons tout: les fondations, les murs, la peinture», explique celle qui avoue avoir une expérience limitée en bricolage. «La seule expérience que j’ai, c’est d’avoir construit un cabanon avec mon père», glisse-t-elle sur un ton amusé.

«C’est venu me chercher»

Ce n’est pas d’hier que Marie-Jeanne est sensible à la situation des habitants des pays moins nantis.

«Ça me vient du primaire», dit-elle. Sa participation à la rédaction d’un magazine au contenu axé sur l’humanitaire, un travail réalisé en 4e année, a laissé une empreinte durable. «J’ai rédigé deux articles dont un sur la famine dans le monde», précise la jeune fille. Le travail de recherche sur ce sujet ne l’a pas laissée indifférente. «C’est venu me chercher. Depuis ce jour-là, aider, pour moi, c’est quelque chose d’important», insiste Marie-Jeanne.

 

 

Marie-Jeanne Melançon en 3 questions

 

1. Qui est votre modèle?

Ma mère, Catherine Pinard, car elle me soutient dans tous mes projets, et parce que c'est la femme la plus intelligente, la plus forte et la plus profonde que je connaisse.

 

2. Quelle est votre plus grande réalisation?

Ma plus grande réalisation est à venir. L'école que je construis avec les autres jeunes d'ici changera la vie de plusieurs enfants défavorisés.

 

3. Si vous pouviez changer une seule chose dans le monde?

Briser le cycle de la pauvreté.

Organisations: école à Udaïpur

Lieux géographiques: Inde, Chine, Kenya Mexique Udaïpur

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Noël-Ange Coderre
    09 août 2011 - 01:45

    Félicitations tu es une femme merveilleuse et prometteuse! Tu changes déjà le monde car en te lisant tu rends les gens conscients...Bonne Chance!

  • sylviep
    08 août 2011 - 13:40

    JE connais tres bien Marie-Jeanne cette jeune fille a une grandeur d,ame exceptionelle!tres débrouillarde dans la vie !et un sens du besoin de ce qui se déroule dans le monde !lhumanitée c.est que Marie-Jeanne représente !bravo Marie....xx

  • sylviep
    08 août 2011 - 13:39

    JE connais tres bien Marie-Jeanne cette jeune fille a une grandeur d,ame exceptionelle!tres débrouillarde dans la vie !et un sens du besoin de ce qui se déroule dans le monde !lhumanitée c.est que Marie-Jeanne représente !bravo Marie....xx