Manipuler l'Histoire…

Toula Foscolos
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La guerre de 1812

Toula Foscolos

Si vous passez par le site historique du Fort Chambly, ces jours-ci, et que vous vous retrouvez en plein milieu d'une bagarre avec des types en uniforme, armés de mousquets, ne vous alarmez pas. C'est l'été 2012 et l'on commémore pompeusement la bataille de 1812.

Vous ne savez pas de quoi je parle? Ne vous en faites pas; vous n'êtes pas les seuls. Même si le gouvernement Harper y voit une grande victoire canadienne, quantité de Canadiens (et d'Américains) n'y voient qu'une série d'échauffourées mal planifiées qui se terminèrent en queue de poisson.

Mais pas si vite, les faits sont tout de même intéressants. La guerre de 1812 était essentiellement un conflit entre les États-Unis et l'empire britannique. Dans le but de faire pression sur les Britanniques, les Américains décidèrent d'envahir le Canada.

Thomas Jefferson avait même écrit que la conquête du Canada ne serait qu'une «simple promenade»; comme quoi même un grandiose personnage comme le père de l'indépendance américaine peut parfois se tromper.

À cette époque, plusieurs Américains s'imaginaient que les Canadiens les accueilleraient en libérateurs; ce qui ne fut pas le cas. Les Canadiens perçurent plutôt le tout comme une tentative d'annexion forcée.

John Ward du Globe and Mail explique qu'un récent sondage conclut que les Américains perçoivent cette guerre comme l'événement qui donna naissance à leur hymne national et que les Canadiens y voient ce qui les a préservés d'être citoyens d'un pays qui engendra la télé-réalité «Jersey Shore»!

Y a de quoi célébrer, non? Mais y dépenser 28 millions $, c'est un peu beaucoup. Après l'ajout du préfixe «royal» devant les mots «Navy» et «Air Force», et les cérémonies commémoratives du jubilé de la reine, voilà donc une autre expression du patriotisme militaire et de l'esprit de colonisé de M.Harper.

C'est ce que l'auteur Jamie Swift et l'historien Ian McKay considèrent, dans un récent livre, comme une tentative d'enrôler (comme dans l'armée) l'histoire canadienne pour en glorifier le passé.

Mon problème est que ces célébrations excessives ne sont pas réellement des leçons d'histoire, elles servent à «utiliser» l'Histoire pour glorifier et justifier des achats d'avions et de chars d'assaut dont nous n'avons que faire.

Oublions le fait que le ministre James Moore estime que les 28M$ dépensés soient justifiés et arrêtons-nous plutôt sur sa déclaration à l'effet que cela «rappelle aux Canadiens ce qui les unit».

Mais qu'est-ce qui nous unit? Je ne crois pas que ce soit le nationalisme débridé et la glorification de la guerre. Ça ne l'a jamais été et j'espère que ça ne le sera jamais.

Ce qui nous unit cependant est ce souci de célébrer un tel événement sans offenser nos voisins américains. Comme si cela les intéressait d'une quelconque façon…

Mon problème est que ces célébrations excessives ne sont pas réellement des leçons d'histoire, elles servent à «utiliser» l'Histoire pour glorifier et justifier des achats d'avions et de chars d'assaut dont nous n'avons que faire.

Il y a des années de cela, j'étais en randonnée dans la magnifique baie de Fundy au Nouveau-Brunswick. Je me suis retrouvée, par un bel après-midi ensoleillé, dans le comté de Charlotte, là où la rivière Sainte-Croix sépare les États-Unis du Canada. Du côté canadien, se dresse le village de St. Stephens et du côté américain, la municipalité de Calais; deux communautés qui possèdent une longue histoire d'amitié mutuelle.

Durant la guerre de 1812, l'armée britannique remis à St. Stephens une importante quantité de poudre à canon pour se protéger contre l'«ennemi» américain, mais les autorités de la ville choisirent plutôt de remettre la poudre à leurs voisins pour qu'ils puissent célébrer le 4 juillet!

Voilà le Canada dans lequel je veux vivre et voilà le genre d'événement que je préfèrerais me remémorer.    

 

Organisations: La guerre de 1812

Lieux géographiques: Canada, Fort Chambly, États-Unis Jersey Shore Baie de Fundy Nouveau-Brunswick Charlotte Rivière Sainte-Croix Village de St. Stephens Municipalité de Calais

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires