Le monde est petit

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Pas tant que ça

Je vous ai parlé plus tôt cette semaine du président de Sports-Québec qui connaissait mon oncle et mon père.

J'ai rencontré depuis le début des Jeux, des gens que je connais depuis des décennies. J'ai vu Jean-Marc. Il est avec la délégation du Saguenay. Il a déjà été mon professeur d'éducation physique à Arvida. Il m'a reconnu. J'ai pourtant doublé de poids depuis. Pas lui. Un gars en forme, qui court encore et qui adore le sport et voir les jeunes bouger.

On croise toujours des gens qu'on connaît.

En arrivant à l'Hôtel ce soir, vendredi, après une journée épuisante sous le chaud soleil de la Mauricie, j'ai vu mes voisins de chambre qui jasaient à l'extérieur. Faisait beau. Jasaient des Jeux. Une petite montagne bleue dans la main.

- Vous aussi vous êtes aux Jeux.

- Oui, je suis journaliste, à Vaudreuil, je couvre le Sud-Ouest. Vous?

Des parents, leurs filles jouent au volleyball. Bel accent que je semble cerner.

- Quelle région?

- Nous sommes du Saguenay.

- Je suis originaire d'Arvida. Un Michaud.

- Ha! ben tabar... Le monde est petit.

***

Petit? Pas tant que ça le monde. J'ai passé ma journée à côtoyer des joueuses de volleyball, des joueurs de volleyball, des coureurs de fond, des sprinters, des sauteuses à la perche, des sauteurs en hauteur. Pas si petit que ça le monde.

J'ai vu une jeune fille dont le nom de famille est Surin. Pas petite. Mais vite par exemple.

J'ai vu la grande Laurence Legault de Saint-Lazare se démener sur ses deux puissantes jambes pour remporter le bronze au 300m. Pas petite l'ado de 14 ans.

J'ai vu Najib de Vaudreuil-Dorion. Quatorze ans lui aussi. Pas petit le fiston.

J'ai vu des joueurs de volleyball. Ils sautaient presque à hauteur du filet. Les filles. Des jambes musclées et longues.

Petits? Pas du tout. Jeunes, grands et talentueux. Une belle jeunesse sportive. Vive les Jeux du Québec.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires