Transformez votre iPad en télécommande

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Test comparatif

Combien possédez-vous de télécommandes à la maison? Si vous êtes comme moi, vous en possédez plusieurs. En moyenne, chaque résidence possède au moins trois télécommandes. Il y en a une pour la télévision, une pour le récepteur de télévision numérique et un autre pour le lecteur DVD ou Blu-Ray. Si vous avez un système de son de cinéma-maison, ajoutez une télécommande pour votre amplificateur. Si vous êtes plus techno, vous avec peut-être un lecteur multimédia et donc une manette de plus.

On retrouve évidemment sur le marché plusieurs télécommandes universelles. Personnellement, je ne suis pas un fan de ces produits qui nous mélangent souvent plus qu'ils nous aident. On doit souvent appuyer sur un bouton pour sélectionner la télé et augmenter le volume, appuyer sur un autre pour retourner à Illico et changer de poste. Heureusement, deux nouveaux produits nous permettent d'utiliser notre iPhone, iPad ou notre appareil Android. Il s'agit du Harmony Link de la compagnie Logitech et le Beacon de Griffin. Les deux offrent des fonctions similaires, mais ils reposent sur des technologies bien différentes.

Le Harmony Link

La compagnie Logitech n'en est pas à ses premières armes dans le domaine des télécommandes universelles. En fait, l'entreprise fait partie des spécialistes de ce type de produit. J'étais donc très curieux d'essayer le Harmony Link qui est en fait un petit accessoire à peine plus gros qu'une rondelle de hockey. Ce gadget sera capable de recevoir les commandes provenant de votre appareil mobile pour les envoyer vers votre télé et toutes les composantes de votre cinéma-maison.

Le Harmony Link se branche au réseau sans fil de votre maison pour communiquer avec votre téléphone ou votre tablette. Avant de pouvoir l'utiliser, il faut cependant le brancher à un ordinateur connecté à votre réseau. On doit également créer un compte sur le site de Logitech et installer un petit logiciel. Ce n'est pas très difficile, mais c'est une étape plutôt longue.

On choisit ensuite nos appareils. On inscrit par exemple la marque et le modèle de notre téléviseur et l'appareil saura le détecter et ensuite le contrôler.

On peut aussi configurer des activités. Pour regarder un film en Blu-Ray par exemple, vous allez dire au Harmony Link de choisir l'entrée HDMI 3 de votre téléviseur et d'ouvrir le lecteur Blu-Ray. Une fois configurer, vous n'aurez qu'un seul bouton à appuyer sur votre tablette.

Our ce test, j'ai utilisé l'application iPad du Harmony Link. Elle nous offre un guide horaire qui nous présente de façon sympathique les émissions présentement à l'antenne des différents canaux. On peut donc faire ce que j'appelle un pré-zapping sur notre tablette. C'est-à-dire que l'on peut voir la grille-horaire et lire une description de l'émission avant de choisir ou non si l'on veut regarder ce canal.

À la droite de l'application, on peut glisser notre doigt pour faire apparaître les télécommandes virtuelles. On retrouve tous les boutons que l'on peut habituellement voir sur notre bonne vieille manette.

On peut aussi installer des minirelais avec le Harmony Link. Ils permettent de contrôler des appareils qui pourraient être cachés dans armoires. Ça peut être bien pratique.

Le Beacon

Griffin n'est pas une compagnie réputée pour ses télécommandes. En fait, elle est surtout reconnue pour ses sacs de transports et ses étuis protecteurs. Par contre, ça n'a pas empêché l'entreprise de nous offrir un modèle vraiment surprenant.

Il existe plusieurs différences avec le Harmony Link. La première, le Beacon se connecte à votre tablette en utilisant la technologie Bluetooth. On a donc droit à un processus d'installation bien plus simple. En fait, configurer le Beacon prend environ cinq minutes alors que le Harmony Link nous demande environ 20 minutes.

Le Beacon fonctionne avec pile, il n'a donc pas besoin d'être branché pour fonctionner. Dans un monde où notre cinéma-maison regorge de fils, un appareil sans fil n'est pas de trop. Par contre, nous devrons vivre avec le fait d'avoir à changer des piles (4).

La configuration du Beacon se fait entièrement sur l'appareil mobile. On choisit donc les composantes de notre cinéma-maison. Au lieu d'entrer le numéro de modèle, l'application Dijit nous demande la marque de l'appareil et on nous offre plusieurs choix de télécommandes. On teste ensuite chacune d'elle pour trouver celle qui fonctionne. C'est rapide et efficace. En plus, on n’a pas besoin de se rappeler le numéro de modèle de notre appareil.

Tout comme l'application de Logitech, l'application Dijit nous offre un télé-horaire qui nous permet de faire du pré-zapping. Par contre, on a ajouté un volet social à l'application. On peut donc configurer nos comptes Facebook et Twitter et dire à nos amis que l'on regarde telle ou telle émission. On peut aussi commenter et voir ce que nos amis ont à dire sur cette émission. Alors que le twivage (mot qui désigne l'action de tweeter en regardant la télé) est de plus en plus populaire, Griffin a eu la bonne idée d'inclure ce volet social. Il ne sera peut-être pas utilisé par la majorité, mais au moins il est présent. Pour le reste, on peut facilement configurer des activités comme le Harmony Link. Par contre, le système de Logitech semble mieux répondre que celui de Griffin, surtout lorsque vient le temps de monter ou descendre le volume.

Conclusion

Les deux appareils sont offerts au même prix, soit 99$ (le Beacon est offert aussi à 69$ en ligne, mais avec les frais de livraison, ça vous coûtera 97$). J'ai trouvé plus pratique le Beaucon en raison de sa facilité et sa rapidité de configuration. En plus, il n'a pas de fils. J'ai cependant trouvé l'application de Logitech plus belle. On a l'impression qu'on a mis plus d'argent à cet endroit afin d'offrir une application plus grand public.

Mon choix final est cependant le Beacon de Griffin.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires