Pour mettre le Québec à sa place

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Moins de pouvoirs

Le Premier ministre Stephen Harper prépare une loi pour donner massivement plus de pouvoirs à l’Ontario, l’Alberta et la Colombie-britannique aux dépends du Québec.

Harper veut ajouter 30 nouveaux sièges à la Chambre des communes. Tous seront au Canada anglais. Aucun ne sera au Québec.

Dans le cadre du plan des conservateurs, le nombre de sièges à la Chambre des communes passerait  de 308 à 338.  Sur les 30 nouveaux sièges, 18 seront en Ontario, découpés autour de la région de Toronto qui a voté massivement conservateur aux dernières élections.

Sept autres seront en Colombie-Britannique, au sud de Vancouver qui a voté massivement conservateur, et cinq autres en Alberta qui vote conservateur depuis deux décennies.

Le Québec, qui a voté massivement NPD. conservera ses 75 sièges, mais n’aura pas un siège de plus.

La nouvelle répartition des circonscriptions électorales  sera en place à temps pour les prochaines élections. Mais il y aura des répercussions inattendues.  

Trente nouveaux pupitres prendraient tellement de place dans l’enceinte parlementaire, qu’il a été décidé que tous les pupitres des députés seront remplacés par des banquettes, comme au parlement en Angleterre.

David Christopherson, le porte-parole du NPD en matière de réformes démocratiques, a dit qu’il semble que les conservateurs veulent augmenter le nombre des circonscriptions dans les régions qui leurs sont favorables.

Harper a annoncé durant la campagne électorale son intention de donner plus de sièges à trois provinces, l’Ontario, l’Alberta et la C.B. parce que c'est là que la population augmente plus vite.

L’Ontario, qui est la province la plus populeuse, passera de 105 à 123 sièges. C’est là que le Parti conservateur est allé chercher sa majorité cette année.

Depuis l'ère Trudeau, le nombre total de sièges à la Chambre des communes a passé de 264 à 282 à 301. En 1997, il est allé à 308.

Lorsque Harper a présenté son projet de loi lors de la dernière session pour donner plus de sièges au Canada anglais le Bloc québécois a crié au scandale et a exigé que le Québec obtienne la garantie de 25% des sièges à la Chambre des communes indépendamment des changements dans la population canadienne.

Ce n’est pas nouveau.  Une telle garantie avait été proposée dans  l'Accord de Charlottetown, qui a malheureusement fait échec.

David Christopherson, porte-parole néo-démocrate en matière de démocratie au parlement a déclaré que le NPD veut garantir au Québec  24,4% des députés en perpétuité, ce qui est le pourcentage que le Québec avait en 2006 lorsque gouvernement Harper a déclaré les Québécois une nation au sein du Canada.

Le NPD est maintenant de facto le parti du Québec, remportant 58 des 75 sièges de la province lundi, et les députés néo-démocrates du Québec représentent désormais plus de la moitié des 102  sièges du NPD à la Chambre des communes.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires