Un an déjà: le 2 mai 2011, la vague orange s'emparait de LaSalle-Émard

Pierre Boulanger
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Hélène LeBlanc

Un an après une élection historique qui a propulsé le Nouveau parti démocratique (NPD) au rang d'opposition officielle à la Chambre des communes, Hélène LeBlanc se dit fière du travail accompli jusqu'à présent et elle réitère son engagement à faire entendre la voix des résidants de LaSalle-Émard à Ottawa.

Agronome de formation, Mme LeBlanc s'était fait offrir par le regretté Jack Layton le poste de porte-parole de l'opposition officielle pour la science et technologie en mai 2011. Moins d'un an plus tard, le nouveau chef Thomas Mulcair lui a offert une promotion comme porte-parole en matière d'industrie.

«Au début de mon mandat, après être passée de la surprise et la fierté d'avoir été élue, j'ai dû me retrousser les manches, trouver un bureau, engager du personnel, organiser ma nouvelle vie entre Ottawa et la circonscription, et apprendre les rudiments de la vie de parlementaire. Je suis très fière du travail accompli.»

«J'ai appris énormément. Les nombreuses rencontres avec les citoyens, les groupes, les élus, les représentants des institutions et les entreprises de LaSalle-Émard ont été passionnantes. J'ai eu beaucoup de plaisir à assister aux événements et à visiter des entreprises du coin. Je me sens privilégiée de représenter cette communauté pleine de vitalité à la Chambre des communes», ajoute-t-elle.

Comme porte-parole en science et technologie et en industrie, elle dit: «j'ai rencontré plus d'une centaine d'experts scientifiques, de dirigeants des centres de recherches canadiens, de journalistes scientifiques et de diplomates internationaux. J'ai assisté à plusieurs événements d'envergure et j'ai voulu porter la voix des scientifiques et des entrepreneurs novateurs à Ottawa.»

«Pour mon nouveau mandat de porte-parole de l'industrie, je compte redoubler d'ardeur pour être une personne de référence dans les enjeux qui touchent l'industrie dans LaSalle-Émard et partout au Canada.»

La fin d'une forteresse libérale

Forteresse libérale depuis près de 25 ans et représentée pendant 20 ans par l'ex-premier ministre Paul Martin, puis par l'ex-députée Lise Zarac pendant deux ans, la circonscription de LaSalle-Émard n'a pas échappé au tsunami orange qui a frappé le Québec le 2 mai 2011.

Hélène LeBlanc est devenue députée, en récoltant 17 691 voix, contre 11 172 pour la députée sortante, Lise Zarac. Les autres candidats ont obtenu les résultats suivants: Carl Dubois du Bloc québécois (6 151), Chang-Tao Jimmy Yu du Parti conservateur (5 516), Lorraine Banville du Parti Vert (946), Yves Le Seigle, marxiste-léniniste (288) et Guillaume Berger-Leblanc, Rhinocéros (208).

Lors du scrutin de 2008, la libérale Lise Zarac avait été élue avec 17 226 voix, alors que le NPD avait terminé au quatrième rang.

Organisations: NPD, Chambre des communes, Nouveau parti Bloc québécois Parti conservateur Parti Vert

Lieux géographiques: LaSalle-Émard, Ottawa, Canada Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires