Gouvernement de coalition: Thierry St-Cyr évoque les gains pour le Québec

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Pour Thierry St-Cyr, député du Bloc québécois dans Jeanne-Le Ber, la coalition formée du Parti libéral et du Nouveau Parti démocratique, appuyée par le parti de Gilles Duceppe, «apportera des gains immédiats et concrets pour le Québec».

Gouvernement de coalition: Thierry St-Cyr évoque les gains pour le Québec

Le député est tombé à bras raccourcis sur l’énoncé économique présenté le 27 novembre par le gouvernement conservateur, un énoncé qui, à ses yeux, «a démontré encore une fois la détermination du gouvernement Harper à maintenir le cap sur son idéologie et ses manoeuvres partisanes, qui ne tiennent compte ni de la population, ni de la situation économique, ni du Québec». Pour le bloquiste, «la coalition constitue la seule réponse dans les circonstances aux agressions des conservateurs à l’endroit du Québec».

Selon M. St-Cyr, l’entente signée par le Bloc respecte davantage les intérêts du Québec. L’entente reprend plusieurs des mesures sociales et économiques portées depuis longtemps par le parti, souligne-t-il: retour du financement des organismes de développement économique, maintien des programmes de promotion de la culture, accélération des programmes en infrastructures, abolition de la pénalité de deux semaines pour les primes d’assurance-emploi.

Le gouvernement de coalition s’engage à mettre sur pied un vrai programme de soutien aux travailleurs âgés et la création d’un marché du carbone avec des cibles de réduction, note le député.

Tandis que des observateurs estiment que le Bloc s’est lié les mains en paraphant une telle entente, Thierry St-Cyr considère au contraire que le parti conserve toute sa latitude. «L’entente laisse la place entière au Bloc pour s’exprimer sur toute question autre que le budget et le discours du Trône, ce qui représente 90 % des votes en Chambre», précise M. St-Cyr. Le Bloc a aussi obtenu la mise sur pied d’un mécanisme de consultation sur toute question d’importance pour le Québec, dont le budget, ajoute-t-il.

De plus, se réjouit le député, la coalition barre la route à des projets conservateurs «néfastes pour le Québec»: diminution du poids de la province à la Chambre des communes, projet de loi sur les jeunes contrevenants, création d’une agence unique des valeurs mobilières. (A.D.)

Organisations: Chambre des communes

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires