L’ex-sénateur Raymond Lavigne en prison

Pierre Lussier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Raymond Lavigne

L’ex-sénateur Raymond Lavigne a pris le chemin des cellules, le jeudi 16 juin, après la lecture du prononcé de sa sentence par le juge Robert Smith de la Cour supérieure de l’Ontario. Raymond Lavigne a écopé six mois de prison ferme, suivis d’une peine de six mois avec sursis dans la communauté et d’une amende de 10 000$,  qu’il devra verser au Centre d’aide aux victimes d’actes criminels.

Reconnu coupable de fraude et d’abus de confiance, le 11 mars dernier, Raymond Lavigne a démissionné volontairement du Sénat quelques jours plus tard, soit le 21 mars. Depuis cette date l’homme politique verdunois attendait anxieusement sa sentence.

Rappelons que M.Lavigne a été reconnu coupable d’avoir illégalement réclamé des remboursements de frais de déplacements supérieurs à ceux réellement assumés, ou qu’il n’avait carrément pas effectués. Cette fraude est évaluée à plus de 10 000$.

L’ex-sénateur du district de Montarville a également été reconnu coupable d’avoir utilisé les ressources du Sénat à des fins personnelles en envoyant un employé de l'État abattre des arbres sur sa propriété de Wakefield.

L’avocat de Raymond Lavigne, Me St-Laurent a indiqué à la sortie du tribunal qu’il porterait la cause en appel.

Ex-marchand de meubles de la rue Wellington, Raymond Lavigne a été élu député libéral de la circonscription de Verdun-Saint-Paul en 1993. En 2002, le député Lavigne a cédé son siège à la candidate Liza Frulla à la demande du premier ministre Jean Chrétien qui a nommé le député démissionnaire au Sénat.

Organisations: Sénat, Cour supérieure, Centre d’aide aux victimes d’actes

Lieux géographiques: Ontario, District de Montarville, Wakefield Rue Wellington

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires